Le grès de Collonges-la-Rouge

 

 

La faille de Meyssac matérialisée aujourd'hui par la route départementale 38 résulte d'un accident géologique majeur.

Une mise en contact de deux sortes de terrain, d'âge et de nature totalement différents.

Au nord, le bassin permien de Brive avec des sols gréseux et acides. Au sud, les terrains calcaires du Lias.

Les grès qui affleurent sont âgés de 245 à 295 millions d'années. Ils se sont formés à partir du socle de l'ère primaire qui constitue le limousin. la décomposition des roches cristallines produit, en plus des grains de quartz, des argiles qui contiennent du fer; selon qu’il s’est réduit ou oxydé, le fer colore l’argile en vert ou en rouge. 

A Meyssac, Collonges, sur les hauteurs de Lanteuil et aussi à Sérilhac, Lostanges et Beynat, ils sont fortement chargés d'argiles rouges ferriques; selon le degré d'oxydation ces teintes varient du rose pâle au lie de vin en passant par le rouge. 

Les carrières encore exploitées s'étendent de Meyssac à Noailhac sur 6 km environ

C’est l’ancien maire de Collonges, M. Charles Ceyrac  promoteur de l'association des plus beaux villages de France, qui a obtenu pour sa commune en 1969 le nom de Collonges-la-Rouge.

 

Collonges