La catastrophe du tunnel de Pouch à Voutezac

 

La catastrophe de Pouch (nom d'un hameau de la commune d'estivaux) a eu lieu le 15 décembre 1908 dans un tunnel en bordure des gorges de la Vézère sur la commune de Voutezac en Corrèze. Un long convoi de wagons chargés d'alcools et de charbon quittait la gare de Brive en direction de Limoges sur la ligne Limoges-Brive. Au niveau de la montée d’Estivaux avec une pente de 10 ‰, 38 des 44 wagons se détachèrent et repartirent en marche arrière, ceux-ci étant dépourvus de frein  automatique.

 

le pont et le tunnel

 

le déblaiement

visite des autorités

 

la locomotive sous le tunnel

la grue

 

la grue

la grue sur le pont

 

Le Petit Journal du 9 janvier 1909

la locomotive calcinée

 

A une vitesse de 90 km/heure, les wagons percutèrent un train de voyageurs, parti également de Brive et venant d’entrer dans le tunnel du Pouch.

Sous le choc, la locomotive du train de voyageurs fut soulevée et projetée contre la voûte du tunnel. Les wagons en bois s’encastrèrent les uns dans les autres et les wagons de marchandises prirent feu, transformant le tunnel en fournaise.

Le lieu étant très isolé, les équipes de secours ne furent sur place que deux heures plus tard. Mais ils restèrent impuissants pendant les deux jours que dura l’incendie.

Bilan humain 28 blessés et 15 morts. La mort du chauffeur du train de voyageur, coincé sous sa machine en proie au feu et suppliant qu’on abrège ses souffrances, fit l’objet d’un débat dans la presse sur le sujet de l’euthanasie.

 

 

 

Voutezac   -   ligne Limoges-Brive