La ligne Saint Aulaire - Thiviers

Le réseau de Grandes Lignes en Corrèze

 

La Ligne de chemin de fer à écartement standard et à voie unique Saint Aulaire-Thiviers, d'une longueur de 28 km, a été mise en service en 1898. La ligne a été fermée pour les voyageurs en 1946 et pour les marchandises en 1955. Elle a été déclassée en 1960. La ligne qui se prolongeait en Dordogne vers Hautefort permettais de desservir la ville Angoulême.

 

carte de la ligne Saint Aulaire - Hautefort

lampisterie à Saint Aulaire

 

la gare de Saint Aulaire en 1900

la gare de Saint Aulaire actuelle © Francon

 

la gare d'Ayen-Juillac en 1900

l'ancienne gare Ayen-Juillac

 

la gare de Segonzac-Saint Robert

la gare de Segonzac-Saint Robert

 

la gare de Boisseuilh en 1900 (Dordogne)

l'ancienne gare de Boisseuilh (Dordogne)

 

l'ancienne gare de Hautefort en 1900 (Dordogne)

la gare de Hautefort en 1920 (Dordogne)

 

la gare de Thiviers en 1900 (Dordogne)

la gare de Thiviers (Dordogne)

 

Cette ligne vers le Périgord vert commençait à Saint Aulaire sur la ligne Brive-Nexon. A la gare de d'Ayen-Juillac existait une correspondance avec la ligne La Rivière de Mansac-Juillac tramway à voie métrique fermée en 1932.

La ligne est aujourd'hui partiellement utilisée par un vélorail au départ de Corgnac-sur-l'Isle vers Thiviers, trajet aller-retour de onze kilomètres, ou vers Saint-Andrieux (commune de Saint-Germain-des-Prés), aller-retour de quatorze kilomètres

 

Matériel de traction

 

Locomotive 120 et 121 Forquenot, Decapod 600 à partir de 1920, trafic marchandises 130 E et 140 B

 

Lien internet

ligne de Brive à Angoulème

 

 

accueil grandes lignes