Histoire d'Uzerche

 

 

porte Bécharie

 

Blason

 

Sénéchaussée

 

Eglise

 

 

Uzerche surnommée La " Perle du Limousin " est implantée sur la crête d'un escarpement rocheux entouré par une courbe serrée de la Vézère.

Les premiers, les Gaulois s'installèrent sur ce piton rocheux.

César, après avoir conquis la Gaule, choisit de laisser quelques garnisons dans la région, avec pour mission, à Uzarcba, de surveiller les passages de la Vézère.

Le site occupait une position stratégique. Il surplombait le col de Sainte-Eulalie où se trouvait un important carrefour routier antique, d'origine préromaine. L'une des routes joignait l'Armorique au Bassin Méditerranéen, une autre permettait de franchir la Vézère à gué.

Très tôt, ce col fut équipé d'un lieu de culte consacré à une martyre espagnole du 3ème siècle, Sainte-Eulalie de Mérida.

En 480, les Wisigoths pillent et détruisent Uzerche.

Pépin le Bref, conscient de l'intérêt du site, fait bâtir une forteresse et une église protégées par une haute muraille flanquée de dix-huit tours.

La ville se dote de portes, dont la Porte Bécharie qui subsiste encore. Trente an après leur défaite à Poitiers (732), les Sarrasins envahissent une seconde fois le Limousin.

Durant sept ans la ville résiste à leurs assauts et se libère du siège par un habile stratagème. Un blason symbolisant (selon la légende) cette victoire est sculptée sur la porte Bécharie.

En 909, les Normands saccagent la cité.

Au 10ème siècle, les Carolingiens décident d'y fonder un monastère sous la conduite de l'abbé Gaubert. Un incendie en 1028 met un terme à la prospérité que connaît la communauté.

Le 12ème siècle est une période faste, les grands de ce monde traversent la cité et s'arrêtent au monastère : Henry II d'Angleterre et Aliénor d'Aquitaine, leur fils, Richard Cœur de Lion.

La ville résiste à plusieurs sièges, dont celui des Anglais, méritant ainsi le surnom d'Uzerche-La-Pucelle, celle qui n'a jamais été prise.

Dès le 14ème siècle, son développement justifie l'adage " Qui a maison à Uzerche a château en Limousin ". La noblesse de robe va construire hôtels et maisons fortes jusqu'au 16ème siècle.

En 1575, le vicomte de Turenne, à la tête des Huguenots, saccage l'abbaye.

La puissance de son abbaye et la création d'une sénéchaussée royale firent d'elle une capitale du Bas-Limousin.

 

Uzerche