Le Barrage du Chastang

 

Le barrage du Chastang de type « poids de voûte », construit de 1947 à 1952, est situé sur la rivière la Dordogne en Corrèze, entre les communes situées en Corrèze de Saint-Martin-la-Méanne et Servières-le-Château dans la région de la Xaintrie . La production d'électricité se fait à l'intérieur du barrage, une petite centrale petite centrale exploite les eaux du lac de Feyt amenées par une conduite forcée. Le barrage du Chastang est situé entre le barrage de l'Aigle en amont et le barrage du Sablier en aval.

 

Le barrage du Chastang

 

Caractéristiques du barrage: hauteur 95 m, longueur à la crête 290 m, épaisseur à la base 47,50 m, volume d'eau retenu 230 000 000 m3, productibilité 500

 

situation géographique du barrage

le barrage vu du ciel 

 

 

 

lâcher d'eau dans les déversoirs

le barrage dans les gorges de la Dordogne

 

   

 

déversoir du trop plein

les gorges en aval

 

centrale électrique

la route départementale D 29 sur le barrage

 

conduite forcée

travaux  de construction du barrage

 

La vallée de la Dordogne en amont du barrage

 

Suite à la mise en eau du barrage du Chastang, la retenue d'eau crée en amont a entrainé la destructions de trois pont situé au fond de la vallée de la Dordogne remplacés par des nouveaux ponts en béton: Le pont du Spontour et le pont suspendu de Chambon. Le pont suspendu d'Eylac n'a pas été remplacé, car situé tout près du barrage du Chastang sa circulation a été transférée sur la crête du barrage. La retenue reçoit les eaux de la Dordogne, complétées en rive droite par celles de la Luzège, du Vianon et de l’Aubre et en rive gauche par celles de l’Auze et de la Vergne.

 

les gorges de la Dordogne en 1900

la retenue en amont

 

 le village du Spontour et son pont à Soursac

le pont de Chambon sur la retenue du barrage

 

 

 

les barrages sur la Dordogne  -  la Dordogne